7 de juny de 2009

fragment 232 - The Partisan by Leonard Cohen


Leonard Cohen és un altre dels cantautors que me té el cor robat; poeta, novel·lista i cantautor, la seva veu sensualment greu, traspassa fons del cor, del cap i de la pell.

...Les Allemands étaient chez moi,
ils me dirent, resigne-toi,
mais je n'ai pas pu;
j'ai repris mon arme.

J'ai changé cent fois de nom,
j'ai perdu femme et enfants
mais j'ai tant d'amis;
j'ai la France entière.

Un vieil homme dans un grenier
pour la nuit nous a caché,
les Allemands l'ont pris;
il est mort sans supplice.

Oh, the wind, the wind is blowing,
through the graves the wind is blowing,
freedom soon will come;
then we'll come from the shadows.